motoculteur

Bien utiliser son motoculteur

Pour la réalisation de jardins ou pour un champ de culture rien de mieux qu’un bon motoculteur pour faire le travail et vous évitez trop d’efforts physiques. Il s’agit en effet d’un engin motorisé qui sert à travailler la terre avant tout processus de semis. C’est un outil multifonction, car, du sarclage au binage, du labour à l’émiettage de la terre, il aide à la mise en condition du sol.

Fonctionnement et utilité du motoculteur

Le motoculteur encore appelé motobineuse est une machine motorisée qui fonctionne avec des moteurs à essence ou des moteurs diesel. C’est un engin très pratique qui permet de labourer la terre pour l’ensemencement, de prévenir la repousse des mauvaises herbes, de procéder à l’aération et à l’oxydation du sol, de décompacter le sol pour un bon enracinement et surtout de favoriser la perméabilité de la terre à l’eau. Cet engin est tout aussi utile pour faire des mélanges de compost ou d’engrais avec de la terre.

Quand et comment en faire bon usage ?

L’automne et le printemps sont les deux saisons favorables pour faire travailler l’engin. Il faut prendre soin d’éviter de passer votre motobineuse sur un sol trop détrempé auquel cas, la terre sera beaucoup trop compacte. Ensuite, évitez d’en faire trop usage pour ne pas causer l’appauvrissement du sol et très important, respecter les règles de sécurité. Il est important de tenir compte de tous ces éléments pour faire un bon usage de votre motobineuse et en tirer le plus grand profit.

Comment l’entretenir ?

Pour l’entretien du motoculteur, il vous est recommandé, de toujours vérifier les éléments de sécurité et surtout de veiller à la bonne fixation des outils. En outre, un nettoyage interne et externe de la machine est recommandé et selon une périodicité précise. En effet, le nettoyage des carters doit se faire après chaque usage, celui des bougies, tous les six mois avec une brosse à bougie. Pour les roues, le nettoyage se fera après chaque séance de monoculture avec un bon jet d’eau pour enlever les mottes de boue et autres saletés. Au niveau du moteur vérifier à chaque séance d’entretien les durites d’arrivées d’essence, le filtre à air et veiller à la vidange de votre motoculteur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s